Aller au contenu

Lancement de mon site internet – Deux mois après

Tous les visuels de cet article ont été réalisés avec Canva.

Venez découvrir le bilan des deux mois de lancement du site internet d’une autrice amateur ! Je vous parle principalement de mes difficultés et de mes réussites personnelles, avec honnêteté !

Sommaire

Pourquoi en parler ?

Il existe un nombre considérable d’articles donnant des conseils aux jeunes blogueurs/auteurs/etc. Certains sont extrêmement utiles et pertinents. Je m’appuie énormément sur ce genre d’articles pour mon site, et je bénis leurs auteurs.

Mais pourquoi faire un article de plus sur le sujet ?

Tout simplement parce que ce n’est PAS un article sur le sujet. Je ne donne pas de conseils, je me contente de vous parler de moi. C’est un retour d’expérience, un partage de l’aventure que je vis.

Oui, je sais : quel est l’intérêt ?

Un intérêt double : pour moi et pour vous (siiii, vous allez voir !).

J’ai envie de partager ce début d’aventure. Pour moi, lancer un site internet est un projet fou, et je suis encore étonnée maintenant d’avoir osé le faire.

C’est bon pour moi, pour ma motivation, de faire le bilan. Quel meilleur endroit que mon site pour le poster ensuite ?

Je pense par ailleurs qu’il y a une vraie utilité lorsqu’on lit des retours d’expérience de cette nature. Déjà, on peut être tout simplement intéressé par la personne qui a écrit cet article. On peut être curieux de savoir quel est son état d’esprit, où elle en est dans ses projets, et quel est son niveau de motivation/satisfaction.

Ensuite, toutes les personnes ne se ressemblent pas. Tous les ressentis sont différents et bons à prendre si on veut se faire une vraie idée de ce que lancer un site peut impliquer. Même le ressenti d’une débutante comme moi.

On peut même s’identifier parfois plus facilement à quelqu’un en pleine galère qu’à quelqu’un qui a réussi, même si cette personne a galéré au début. Plus facilement, ou différemment, tout du moins.

Les retours d’expérience de cette nature peuvent également s’adresser à n’importe qui. Oui, je vous parle du lancement de mon site internet axé sur l’écriture et le fantastique. C’est assez spécifique, mais ça ne signifie pas que seuls des gens nourrissant les mêmes projets que moi peuvent s’identifier à moi.

Il y a des notions universelles qui reviennent lorsque l’on se lance dans un nouveau projet. Des choses que l’on vit, que l’on ressent et que l’on partage, quelles que soient nos ambitions. Ce que je vis peut être appliqué à plein d’autres situations. Si votre projet est de lancer un commerce de vente de cornes de Licorne (ne le faites pas, c’est de la maltraitance animale, et les Licornes sont plus coriaces que vous ne le pensez), vous aurez des points communs avec moi. Et j’aurai envie de lire votre retour d’expérience.

"Si tu touches à ma corne, je t'encorne!"

Comment ce projet a-t-il démarré ?

Revenons-en au commencement. Il était une fois… et tout ça.

Mon truc, c’est l’écriture. J’écris depuis toujours (même si je considère que j’ai commencé à écrire de « vraies histoires» à partir de l’âge de douze ans), et j’écris beaucoup. Vraiment beaucoup. J’ai des centaines et des centaines (des milliers) de pages en réserve, traitant d’univers différents que je développe un peu plus chaque jour.

À la base, écrire n’était qu’un loisir.

Naturellement, ce loisir a évolué avec moi, et j’ai envie de devenir autrice professionnelle.

Après m’être beaucoup renseignée et documentée sur le sujet, j’ai fini par opter timidement pour une auto-édition. Restait le problème de la promotion à assurer.

Peu de gens savent que j’écris. Encore moins ont déjà eu l’occasion de me lire. Je n’existe pas sur les réseaux sociaux, et je n’ai pas vraiment de réseau professionnel. Je n’ai pas énormément de proches non plus (mais ceux que j’ai sont incroyables !)

Naturellement, l’idée d’un site internet a germé dans ma tête.

Au début, j’ai envisagé des plateformes de partage de textes comme Wattpad, mais je me suis rapidement fixée sur cette idée de site internet. Une plateforme que je peux construire et modifier seule.

Je ne voulais pas juste poster des textes.
 Je voulais créer mon univers sur internet, ce que seul un site pouvait me permettre de faire.

J’ai longuement hésité. Vraiment beaucoup hésité. Mon entourage m’a poussée à franchir le pas et le 27 septembre 2021, mon site était officiellement en ligne.

Maintenant, il faut faire grandir histoiresfantasy.com. L’alimenter en contenu, augmenter sa qualité, et c’est ce que je m’attèle à faire tous les jours.

Qu'est-ce qui est vraiment difficile ?

Le trafic

Je savais que les débuts allaient être difficiles, mais des jours à 0 visite, ça pique toujours un peu. Le trafic est bas, et Google n’est pas toujours tendre avec le positionnement de mon site, qui respecte pourtant scrupuleusement les conseils de SEO que j’ai pu lire et recevoir.

Pourtant, je ne déprime pas. Je sais que deux mois, c’est court. Il faut du temps. Au moins cinq mois, d’après ce que j’ai pu voir. Donc oui, le trafic bas, ça ne fait pas plaisir, mais non, je n’en suis pas spécialement affectée. Je suis patiente. Il faut l’être, vraiment. Il ne faut pas se décourager, et il faut croire en sa réussite future. (Et avec des phrases comme ça, je pourrai toujours me reconvertir en gourou si besoin. Ou en coach de soutien moral.).

Une reconversion possible ?

Je sais aussi que j’ai encore beaucoup de choses à faire sur ce site, beaucoup de super conseils à suivre. Beaucoup d’histoires à partager.

Et le trafic est meilleur qu’au début. Au moins, il existe.

Les Réseaux Sociaux

Pour faire sa promotion gratuitement, les Réseaux Sociaux sont obligatoires. J’aurais bien aimé y échapper, pourtant.

Je n’ai jamais été attirée par les Réseaux Sociaux. Je n’ai pas de compte personnel, sur aucun d’eux. J’ai juste un Linkedin pas à jour.

Je me suis inscrite par nécessité, et j’ai vraiment hésité, comme pour mon site.

Finalement, j’ai franchi le pas.

J’ai commencé par Twitter. C’est un monde étrange, Twitter. Un monde rapide, expéditif, aux codes implicites qu’il faut vite acquérir.

Les gens se connaissent, via Twitter, via la vie réelle, je ne suis pas toujours sûre. Il y a une vraie communauté d’auteurs qui interagissent. Ils se font des commentaires, se soutiennent, blaguent entre eux.

C’est dur de débarquer dans le monde des réseaux sociaux et d’y trouver une place.

À l’heure actuelle, j’ai 150 abonnés. C’est ridicule par rapport à d’autres, mais j’en suis très fière. Pour être honnête, je pensais que personne ne s’abonnerait.

Je reçois parfois des like, parfois des commentaires et même des retweet. Je suis fière à chaque fois.

Je suis des comptes géniaux, tenus par des personnes géniales qui me suivent parfois en retour. Je suis aussi des comptes dont le contenu ne m’intéresse finalement pas (il faudrait que je me désabonne, un de ces jours).

Après Twitter, j’ai tenté Instagram.

C’est compliqué. Je ne poste pas de photos personnelles. Je n’en posterai probablement jamais. Je ne suis pas non plus illustratrice. J’ai donc, encore une fois, beaucoup hésité avant de m’inscrire sur Instagram. Je ne voyais pas vraiment comment alimenter un réseau social de photos sans avoir de photos à poster.

J’ai fini par trouver du contenu, et j’en suis plutôt satisfaite.

Je poste principalement des captures d’écran de mon site et des visuels réalisés sur Canva. J’aime beaucoup ces petits visuels, même si je ne sais pas si leur esthétisme est appréciable pour d’autres personnes. Mes goûts ne sont pas universels, loin de là.

Je ne sais pas si c’est une bonne méthode.

Je sais en revanche que ne poster aucune story n’en est pas une. Pourtant, je n’en ai toujours pas posté. J’ai besoin d’un peu plus de temps. Un jour peut-être…

Instagram et Twitter sont très différents. J’ai un peu de mal à passer de l’un à l’autre. J’essaye de poster une fois par jour sur Instagram. Mais je ne sais pas exactement ce que je dois poster sur l’un et sur l’autre. Il y a des redondances, des répétitions. Peu importe : je les traite comme deux entités distinctes. Tant pis pour les répétitions.

Instagram a été une bonne surprise. J’ai découvert plein de gens, et du contenu différent de Twitter.

J’ai pour l’instant 94 abonnés. Comme pour Twitter, j’en suis très fière.

Après Instagram et Twitter, j’ai tenté Pinterest. J’ai lu et relu que ce n’était pas un réseau social, mais un moteur de recherche absolument génial pour attirer du monde sur son site. Ça m’a convaincue d’essayer.

Je viens à peine de m’inscrire, alors je ne peux pas trop donner de retour d’expérience. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai beaucoup de mal à comprendre Pinterest. Je continue à me renseigner, tout en me forçant à poster un contenu par jour. C’est très peu par rapport à la majorité des utilisateurs, mais j’ai besoin de temps pour bien entrer dans le monde de Pinterest.

Une chose à savoir sur Pinterest, apparemment : il faut être patient. C’est sur le long terme que l’on attire du monde sur son site. Ça, je l’ai également lu et relu dans beaucoup d’articles parlant de ce sujet.

Mon bilan/ressenti sur les Réseaux Sociaux

Augmenter son nombre d’abonnés est crucial. Plus on en a, plus on a de visibilité. Mais ce n’est pas suffisant. Le trafic n’est pas miraculeusement généré par Twitter ou Instagram ; ce n’est pas parce que vous avez cent abonnés que vous aurez cent visites sur votre site à chaque annonce. Je le savais avant de m’inscrire, et je le vois maintenant (même si je ne suis pas inscrite depuis très longtemps).

En revanche, il y a des contenus vraiment intéressants, parfois. Pour une allergique des réseaux comme moi, ça a été une vraie surprise. Il y a également de belles opportunités. Je viens par exemple de m’inscrire, grâce à Twitter, sur mon premier forum d’auteurs, consacré à l’auto-édition.

Il y a des gens vraiment gentils, dans la communauté écriture tout du moins (je ne connais que cette face des réseaux sociaux). Ils répondent à vos questions avec bienveillance et partagent leurs expériences. D’autres sont moins aimables, mais ils ne sont pas majoritaires.

Vous pouvez même découvrir des écrits à lire (notamment d’auteurs autoédités, ou simplement disponibles gratuitement sur des plateformes comme Wattpad) et discuter directement avec leurs auteurs.

Il y a donc quand même des avantages aux Réseaux Sociaux. Comme pour tout le reste, ça nécessite juste de la patience, alors c’est ce que je vais faire. Être patiente.

Mais gérer les réseaux sociaux demeure un exercice difficile qui me donne parfois l’impression de perdre mon temps (pourtant, je viens de m’inscrire et je n’ai pas énormément d’abonnés à gérer.)

En effet, en dehors de la problématique du contenu à poster régulièrement, et des interactions à créer sans vraiment savoir comment, le vrai point noir des réseaux, c’est leur côté très chronophage.
Ça me prend trop de temps, et j’ai donc décidé de revoir un peu mon organisation. Jusqu’à présent, j’essayais de me connecter très régulièrement, sans vraiment avoir d’objectifs en tête. En gros, j’appliquais la stratégie du « Je me connecte et je vois ce que ça donne ».
Je vais essayer de structurer mieux les choses. De fixer des créneaux « réseaux sociaux », et de me faire une petite base de données sur ce que j’ai posté ou non sur les réseaux en termes de « promo ». Un de mes proches me l’a conseillé, et c’est un super conseil pour quelqu’un d’assez… bordélique ?

Pour moi, le contenu de mon site est primordial. Il passe avant tout le reste : je le veux qualitatif et satisfaisant. La promo et les échanges sur les réseaux, tout intéressants qu’ils soient, passent au second plan.

Tenir des délais

Article 1 tenir des délais taille diminuée V2

Autre difficulté : tenir des délais.

Ce n’est pas parce que je n’ai personne pour me fixer des délais que je ne dois pas en respecter. Pour avoir un bon référencement, il faut poster du contenu de qualité, avec régularité. Au moins un contenu par semaine (certains en postent trois par semaine, ou même un par jour), et un contenu de bonne qualité, pas un machin informe rédigé à la va-vite.

Je suis impitoyable avec moi-même sur le sujet. Je m’y tiens sans faute, pour le moment.

C’est une torture pour moi. Je ne peux pas travailler sur un seul projet à la fois. Je les démultiplie, de manière parfois contre-productive, mais j’arrive toujours à terminer ce que j’ai commencé. Avant de recommencer d’autres salves de projets. Mais ça se fait sur la durée. Un peu de chaque à chaque fois.

Je ne peux par conséquent pas répondre à des questions comme « ça t’a pris combien de temps de faire ça ? ». Je ne compte pas, et je change de projets constamment. En moyenne, je touche à cinq sujets différents par jour. Même s’il ne s’agit que de relire un paragraphe, ou d’ajouter une phrase.

Le problème, c’est qu’en agissant ainsi, il est impossible de tenir des délais décents. Je dois donc me forcer à travailler pour mon site, sur mon site. Pour y parvenir, je m’interdis de travailler sur mes autres projets (tous des projets d’écriture, je dois en avoir plus d’une dizaine différents en cours) tant que mon contenu pour le site n’est pas terminé.

Je travaille lentement, et je ne peux donc quasiment plus travailler sur ces autres projets.

C’est un peu déprimant, parfois.

J’ai cependant l’impression de gagner en efficacité. D’ici quelques mois, j’arriverai probablement à tenir un rythme de publication régulier sur mon site sans mettre en suspens mes autres projets (du moins je l’espère).

Qu'est-ce qui est vraiment gratifiant ?

Quand on lit ce petit compte-rendu, on a l’impression d’assister à un étalage de plaintes. C’est un peu le cas, je l’avoue…

Il y a des choses vraiment positives pourtant, et ce serait très malhonnête de ne pas les évoquer.
Pour l’instant, il n’y a pas énormément de choses qui sont gratifiantes. Je ne suis pas connue, mon trafic est bas, et j’ai encore énormément de projets à réaliser.

Mais j’ai un site. Avec mon nom de domaine. Je poste une histoire qui peut être lue par n’importe qui, et j’ai plein d’idées en réserve pour l’agrandir et l’alimenter. Je suis très fière de ce que j’ai accompli, à ma petite échelle, et je suis très motivée.

J’ai reçu des commentaires. Pas beaucoup, vraiment, mais ils sont positifs et c’est extrêmement gratifiant.

Via mon site, j’ai pu faire découvrir à mes proches un peu de mon univers imaginaire. Leur en parler et le leur montrer, c’est deux choses différentes, et leurs retours très positifs me rendent particulièrement heureuse.

Est-ce que ça en vaut la peine ?

La question se pose. Un site, c’est du temps, et un peu d’argent (beaucoup pour ceux qui mettent le paquet côté pub et/ou versions pros de leurs plugins). Au bout de deux mois, le bilan est mitigé, et certains pourraient perdre patience ou se décourager. L’avenir est incertain si on ne croit pas en ce que l’on fait, et je ne respire pas particulièrement la confiance en moi, habituellement. Pourtant, je ne vais pas abandonner.

Car oui, ça en vaut la peine. Sans aucune hésitation possible.

C’est peut-être parce que je me projette dans l’avenir. Je pense déjà à mon site lorsqu’il sera plein de contenu, avec un trafic honnête et prêt à servir de plateforme de partage pour mes livres autoédités.

Oui, je sais, je me projette trop. Mais je n’y peux rien. J’ai des rêves. Et ce site en fait partie.

C’est pourquoi il en vaut la peine. Il fait partie de mon avenir, que je le veuille ou non.

Projets

Une liste de projets/souhaits qui ne concernent que mon site. Tout ce qui est au sujet du monde de l’auto-édition dans lequel j’aimerais me lancer, ça viendra plus tard, dans d’autres articles.

J’aimerais finir Akalivan. Ma 1re histoire publiée, qui a gagné une immense place dans mon cœur, et qui ne sera peut-être pas qu’un one-shot (qui sait ce que peut réserver l’avenir).

J’aimerais poster mes articles. J’en ai écrit plus d’un, mais ils doivent encore être corrigés, et poster des articles me stresse étrangement plus que poster mes écrits.

Peut-être parce que je suis rompue à l’écriture (amateur, certes, mais ça reste de l’écriture) alors que je débute dans l’art des articles. Peut-être aussi que des critiques acerbes et violentes que j’ai vues assénées sur d’autres articles m’intimident beaucoup. Pourtant, je crois en mes articles.

Il faut que je me penche sur les backlink (liens externes entrants). J’avoue que ça ne va pas être une mince affaire.

Il faut que je crée des liens avec d’autres auteurs, des blogueurs, etc. Ça va demander du temps. Je vais faire de mon mieux. Je suis très timide, et j’ai toujours eu du mal à aborder les gens. Qu’il y ait un écran entre nous ou non.

J’aimerais améliorer l’esthétisme de mon site. Le rendre plus beau. Moi, je l’aime comme il est, mais je sais que ce n’est sûrement pas le cas de la majorité des gens. Il faut que je travaille son design, pour qu’il soit plus tape-à-l’œil et plus épuré tout à la fois. Plus moderne.

Je vous tiendrai au courant.

Petite recommandation

Comme ce petit bilan parle énormément des réseaux sociaux, je me devais de mettre un lien vers la chaine YouTube de Maritza Jaillet, qui est autrice et vidéaste.

Elle contient de nombreuses vidéos extrêmement intéressantes, et celles qui parlent des réseaux sociaux sont ce que j’ai trouvé de mieux sur le marché : ludiques, pas trop longues et efficaces !

De manière générale, même si je l’ai découverte pour ses vidéos sur les réseaux, tout son contenu est intéressant. Elle donne des conseils pour la promotion, l’écriture, etc.

C’est également une personne extrêmement bienveillante.

Je vous mets le lien vers sa chaine :

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Céleste Windmill

Hey amie amoureuse de fantasy ! Super article ! Bravo. Tout en humilité mais pleins d’espoir, de pugnacité et d’humanité. C’est motivant comme article. Et joyeux anniversaire pour les deux mois de ton site ☺️🎉 J’espère pouvoir assister au prochain et découvrir un peu plus ton univers.
En ce qui concerne pinterest c’est vrai que moi même qui vient d’y mettre un orteil hesitant je suis un peu perdue donc tu es loin d’être la seule si ça peut te rassurer.

Maritza

Yeaaaaah ! Alors déjà, super article ♥.♥

Ensuite, merciiiiiiiiii beaucoup pour la mise en avant !

Enfin, yes c’est génial de commencer, et on sera là pour twa, la communauté littéraire a de l’énergie à revendre ! Courageeeee ♥♥♥♥

Ms.Lin

Une belle entrée en matière, une nouvelle autrice à suivre et qui promet de belles aventures !

Illuminetout

Félicitations pour tes deux mois . Ton avenir s’annonce radieux. J’ai hâte de fêter tes prochains anniversaires et connaître la suite de ton aventure !

error: Content is protected !!
8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x